Produits de la ruche
Le Miel
La Propolis
Le Pollen
La Gelée Royale
Retour

La Gelée Royale
Origine :
La gelée royale a pour origine la sécrétion du système glandulaire céphalique des abeilles ouvrières, entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence alors que celles-ci jouent le rôle de nourrices. C’est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, qui constitue la nourriture exclusive :
  • de toutes les larves de la colonie, sans exception, de leur éclosion jusqu’au troisième jour de leur existence ;
  • des larves choisies pour devenir reines jusqu’au cinquième jour de leur existence ;
  • de la reine de la colonie pendant toute la durée de son existence.

Composition :
La gelée royale contient, en moyenne, 66% d'eau, 5% de lipides, 14% de glucides, plus de 10% de protides et 3% de matières indéterminées. Elle contient jusqu'à 1mg par gramme d'acétylcholine qui est un neurotransmetteur majeur de la mémoire. On y trouve également un facteur antibactérien, des hormones sexuelles (œstradiol, testostérone et progestérone) ainsi qu'une gammaglobuline intervenant dans la résistance aux maladies.
Enfin, c'est un véritable concentré vitaminique.

Intérêt nutritionnel et thérapeutique :
Le caractère unique de la gelée royale en fait un produit rare dont la consommation présente des avantages certains pour lutter ou se prémunir contre un très grand nombre de pathologies.
- complément alimentaire très riche
, elle favorise l'oxygénation des tissus;
- immunostimulante, elle renforce l'organisme contres les agressions de toutes sortes;
- elle retarde les effets du vieillissement;
- elle favorise la production de globules rouges;
- elle augmente le rendement physique et intellectuel
.
A raison d'une cuillère à café quotidienne qu'on laisse fondre sous la langue le matin à jeun, une cure de 20g au début du printemps et de l'automne et une autre de 10g au début de l'été et de l'hiver assureront une protection optimale à l'organisme.
Récolte :
Pour augmenter la production de ce "caviar de la ruche", l'homme a mis au point une technique de production qui ne cause aucun désagrément à la colonie. A l'aide d'une grille à reine, on isole celle-ci d'une partie de la ruche où se déclenche le processus d'élaboration de nouvelles souveraines. L'apiculteur insère dans la ruche un cadre porteur de cupules semblables aux alvéoles du couvain dans lesquelles de jeunes larves ont été déposées, lestées d'une gouttelette de gelée royale. Cette opération de greffage des jeunes larves est particulièrement délicate. Les nourrices entament leur travail de nourrissement intensif. Trois jours plus tard, les cadres sont prélevés, les larves retirées et la gelée toute récente aspirée avec une pompe à vide. Cette opération n'est réalisable que dans des colonies bien peuplées et riches en jeunes abeilles nourricières. A raison de 200mg par cupule, une ruche peut fournir environ 150 à 300g de gelée royale par an.
Conservation :
Dès son prélèvement, la gelée royale est placée dans des flacons de verre fermés hermétiquement et entreposés au froid en dessous de 5°c dans une atmosphère sèche et à l'abri de la lumière. Dans ces conditions, elle se conserve plusieurs mois.