Produits de la ruche
Le Miel
La Propolis
Le Pollen
La Gelée Royale
Retour

Le Miel
Origine :

Le miel est la substance sucrée produite par les abeilles à partir du nectar des fleurs ou du miellat de pucerons qu'elles récoltent et entreposent dans les alvéoles des cadres de la ruche. On a estimé que pour produire un pot de 500 grammes de miel, les abeilles doivent effectuer plus de 3 000 voyages, visiter 2750 000 fleurs, le tout représentant plusieurs milliers d'heures de travail et 75 000 Km parcourus. C'est dans le jabot des abeilles que les sucres contenus dans le nectar ou le miellat sont intervertis pour devenir du miel. Ensuite, après avoir entreposé leur récolte dans les alvéoles, les abeilles ventileuses, font évaporer l'excédent d'eau du miel pour abaisser le taux d'humidité entre 14 et 20% et permettre sa bonne conservation. Enfin, les cellules contenant "le précieux" sont operculées.
Composition :
L’apiculteur propose différents types de miels d’origine, de saveur et d’aspect très variés. Un miel est dit "monofloral" lorsque son origine provient en grande partie d’une seule variété de fleurs (miel d'acacia, de châtaignier, lavande, colza, trèfle, tournesol, tilleul, eucalyptus, phacélie, ronce, ...). Il est dit "polyfloral" ou "toutes fleurs", printemps, été, lorsque les abeilles ont fréquenté différentes variétés de fleurs ou que l'on effectue une récolte couvrant une période relativement longue.
Le miel contient :
* des sucres ou glucides : 31% de glucose, 38% de fructose et 10,5% de polysaccharides ;
* de l'eau <20% ;
* des acides aminés, des vitamines, des protéines, des oligo-éléments et des facteurs antibactériens <5%
Intérêt nutritionnel et thérapeutique :

Ses bienfaits sont multiples, et différents selon le type de miel. Le miel renferme moins de calories que le sucre. Et étant riche en sucres simples il est assimilé et éliminé rapidement par l'organisme. Il peut être utilisé comme agent antiseptique pour la guérison des infections et s'avère efficace pour le soin en douceur des verrues, boutons infectieux, furoncles. Il est également efficace sur certains types de brûlures en accélérant la cicatrisation et est également utilisé sur d'autres types de plaies, avec  efficacité.
Récolte :
Durant la période de production, l'apiculteur ajoute un élément nommé "hausse" sur le corps de la ruche. On place entre ces deux éléments une grille en vue d'empêcher la reine d'aller pondre dans la hausse. Les abeilles placeront leurs réserves sucrées préférentiellement dans la hausse réservant le corps de la ruche pour le couvain et le pollen. Lorsque les rayons (cadres) de la hausse sont suffisamment remplis et operculés, l'apiculteur prélève ces cadres, les débarrasse des abeilles qui les recouvrent et les emporte à la mièlerie pour l'extraction. La première étape consiste à désoperculer les cellules où se trouve le miel. Ensuite on place ces cadres dans une centrifugeuse nommée extracteur. En tournant, le miel est projeté sur les parois et s'écoule en bas de la cuve. L'étape suivante consiste à filtrer le miel sur plusieurs tamis de plus en plus fins afin de le débarrasser des morceaux de cire arrachés aux cellules. Suivant les conditions climatiques, la localisation et l'abondance des fleurs, une ruche peut produire entre 0 et 50Kg de miel par an.

Cristallisation :
À l'extraction, le miel est un liquide clair et épais. Avec l'entreposage, il peut se figer, car il contient du glucose qui cristallise facilement. Plus un miel contient de glucose, plus il se fige vite (miel de trèfle par exemple). Si le fructose est plus abondant (miel d'acacia entre autres), le miel reste liquide. Le travail de l'apiculteur consiste à provoquer une cristallisation la plus fine possible en travaillant le fruit de la récolte afin de le rendre plus onctueux. Ce n'est que lorsque le processus de cristallisation est amorcé que le miel est mis en pots. Cette opération doit se faire rapidement avant que la récolte ne soit complètement figée.
Conservation :
Pour une bonne conservation, le miel doit être entreposé à moins de 20°c et dans un récipient hermétique car il est très hygrophile. Dans ces conditions, il peut se conserver plusieurs années sans perdre ses propriétés. Un excès de chaleur provoque une séparation entre la phase liquide et les cristaux. Trop d'humidité engendre un risque de fermentation. Une cave est idéale pour le stocker.